‫الرئيسية‬ Actualités Elan de solidarité à Genève avec Mustapha Salma pour son retour à Tindouf
13 يونيو 2011

Elan de solidarité à Genève avec Mustapha Salma pour son retour à Tindouf

L’affaire du militant sahraoui Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud et son éloignement abusif de sa famille dans les camps de Tindouf, a été l’objet d’une conférence de solidarité internationale à Genève en Suisse. La conférence a été animée vendredi 10 juin par des ONG et militants sahraouis qui ont appelé les autorités d’Alger à autoriser l’ancien responsable de la police du Polisario de retrouver sa famille et d’exprimer librement sa position sur l’avenir du Sahara Occidental. Mustapha Salma avait annoncé publiquement, lors d’une conférence de presse le 9 août 2010 à Es-Smara (sud du Maroc), son plein soutien au plan d’autonomie marocain et son intention de retourner à Rabonni en Algérie pour défendre cette option parmi les populations sahraouies des camps de Tindouf. Les animateurs de la conférence, en l’occurrence Dahy El Bachir, Secrétaire Général de l’ONG Al Intimae pour le développement des Droits de l’Homme et la cohabitation, Saadani Maoulainine, ancienne déportée par le Polisario et Sidati Mohamed El Galaoui, ancien représentant du Polisario à Rome, ont insisté à ce titre, sur le pénible parcours de Ould Sidi Mouloud.

Le cas de ce militant sahraoui, assurent-ils, reflète clairement l’absence de la liberté de mouvement et d’expression dans les camps de Tindouf, où les tortionnaires du Polisario répriment toute voix dissonante qui tente de remettre en cause leurs thèses séparatistes. Les participants à cette conférence, organisée par l’Internationale Démocratique Centre, dans le cadre de la 17ème session du Conseil des Droits de l’Homme qui se tient actuellement à Genève, se sont particulièrement attardés sur le calvaire de Mustapha Salma, qui illustre le déni de la liberté d’expression et de mouvement imposé par le Polisario à l’ensemble des Sahraouis séquestrés dans les camps. Libéré le 1er décembre dernier après soixante et onze jours de détention dans des conditions inhumaines en plein désert algérien, Mustapha Salma s’est vu refuser le droit de retour chez lui dans les camps de Tindouf où sa famille est sujette à des pressions insoutenables de la part des tortionnaires du Polisario. Le militant sahraoui qui s’est installé provisoirement à Nouakchott à l’initiative du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) au lendemain de sa libération, observe depuis une semaine un sit-in devant le bureau du HCR pour exiger la régularisation de sa situation en suspens depuis déjà six mois et son retour auprès de sa famille. Les participants à la conférence de Genève se sont accordés en conclusion que l’ancien cadre sécuritaire du Polisario, Mustapha Salma est déterminé à aller jusqu’au bout de ses revendications et demeure inébranlable dans ses positions de vouloir défendre l’option de l’autonomie malgré les vaines tentatives de plusieurs responsables du Polisario de l’en dissuader.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

ملف بطوش القانوني والصحي

علمنا من مصادر خاصة داخل ممثلية جبهة البوليساريو بإسبانيا، بأن المسؤولين عن هذه الممثلية، …