‫الرئيسية‬ Actualités Sahara- Mustapha Salma à France24 : la solution passe par le plan d’autonomie
13 أكتوبر 2011

Sahara- Mustapha Salma à France24 : la solution passe par le plan d’autonomie

Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, le dissident du Polisario banni à Nouakchott, continue de mobiliser l’attention des ONG de défense des droits humains et des médias internationaux. Le dernier exemple en date a été l’interview accordée à la chaîne de télévision France24 depuis son exil forcé à Nouakchott. France24 jette la lumière sur les péripéties de l’ancien cadre du Polisario qui l’ont conduit à être refoulé des camps de Tindouf, loin de ses enfants et de sa famille. A l’origine de l’épreuve de Mustapha Salma, son soutien public au plan marocain d’autonomie au Sahara. Détenu et torturé pendant plus de deux mois par le Polisario, il est libéré en décembre 2010 sous la pression des ONG et des médias internationaux. Grâce à l’intervention déterminante d’Amnesty International et de Human Rights Watch, le Polisario et Alger ont été obligés de libérer Mustapha Salma. Mais le dissident sera banni des camps de Tindouf, QG du Polisario en Algérie, et remis au HCR qui se charge de le conduire à Nouakchott avec la promesse de trouver une solution à son cas.


Mais à ce jour, aucune réponse n’a été apportée et Mustapha continue son sit-in devant les locaux du HCR, où il réclame son droit de retrouver ses enfants à Tindouf. Toutefois, au-delà de son cas particulier, l’ex-responsable de la sécurité du Polisario dévoile les souffrances qu’endurent les sahraouis dans les camps. Des campements, racontent-ils, qui sont contrôlés d’une main de fer par le Polisario, avec le soutien et l’encadrement des services des renseignements militaires algériens. Ce que veulent les sahraouis, c’est mettre fin au déchirement des mêmes familles, dont les membres sont obligés de vivre de part et d’autre de la frontière maroco-algérienne. Face à l’épreuve sans fin des sahraouis de Tindouf, les dirigeants du Polisario sont à court d’arguments. Incapable de vendre l’imaginaire république sahraouie à l’international, le Polisario n’arrive même plus à convaincre les sahraouis de Tindouf de cette grossière affabulation. Aujourd’hui, les sahraouis des camps veulent « une solution de juste milieu ». Celle-ci passe par l’adoption du plan d’autonomie en tant que base consensuelle, négociée dans le cadre d’un accord international regroupant toutes les parties, insiste Mustapha Salma.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

ملف بطوش القانوني والصحي

علمنا من مصادر خاصة داخل ممثلية جبهة البوليساريو بإسبانيا، بأن المسؤولين عن هذه الممثلية، …