‫الرئيسية‬ Actualités Washington Post : Pour Mustapha Salma la “seule solution logique et définitive” au conflit du Sahara est l’autonomie
17 يناير 2011

Washington Post : Pour Mustapha Salma la “seule solution logique et définitive” au conflit du Sahara est l’autonomie

L’ancien responsable de la police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a de nouveau confirmé sa conviction que l’autonomie est la seule solution viable pour le règlement du conflit du Sahara Occidental. Dans un entretien exclusif publié dimanche par le journal US à grand tirage, le « Washington Post », Mustapha Salma a plaidé en faveur de la proposition marocaine d’autonomie au Sahara Occidental. Cette proposition du Maroc, affirme-t-il, est la “seule solution logique et définitive à même de mettre fin aux souffrances des populations parquées dans les camps de Tindouf en Algérie”. En plus, explique-t-il, c’est une solution qui tient compte des intérêts des pays de la région, et c’est le seul règlement possible, qui soit conforme à la légalité internationale, car il passe par une solution politique consensuelle qui satisfait toutes les parties. Sur la viabilité de la proposition marocaine Mustapha Salma rappelle qu’il en a été convaincu lors de son séjour l’été dernier au Maroc, où il a pu constater de visu “la réalité et l’ouverture démocratique” dans le Royaume.

“Un constat, dit-il, qui m’a fait réfléchir sur un conflit qui n’a que trop duré, pour arriver à la conclusion que l’indépendance ne peut être la solution, ne serait-ce que parce qu’elle est porteuse de divisions parmi les Sahraouis”. C’est ainsi qu’il avait exprimé pour la première fois, cette prise de position, lors d’une conférence de presse tenue en août 2010 à Smara (sud du Maroc). Il a été par la suite accusé par la direction du Polisario d’être un traître avant d’être enlevé par les milices du mouvement séparatiste alors qu’il retournait chez lui dans les camps de Tindouf avec l’intention affichée de vouloir défendre le plan d’autonomie marocain. Commence alors la traversée du désert pour Mustapha Salma qui a été enfermé dans un lieu secret et isolé en plein désert, pendant 71 jours, les yeux bandés et les mains menottées. Cet enlèvement comme le rappelle le journal américain, avait soulevé un tollé de protestations internationales, exprimées notamment par plusieurs instances de l’ONU et des ONG de défense des droits de l’Homme. Mustapha Salma a également confié au Washington Post avoir été soumis par les geôliers du Polisario, à des interrogatoires musclés pendant plusieurs semaines. Ces derniers lui ont même interdit de retourner dans les camps de Tindouf, le privant de revoir sa propre famille, conformément à des directives qu’ils avaient reçues des autorités algériennes. “Aujourd’hui, déplore-t-il, je suis exilé loin de ma famille restée dans les camps de Tindouf sans documents de voyage, tout comme l’ensemble des populations séquestrées, qui ne peuvent ainsi quitter le territoire algérien” sans l’aval de la direction du Polisario. Au delà de son calvaire personnel, poursuit le Washington Post, Mustapha Salma sent que la marginalisation de la jeunesse dans les camps de Tindouf, a crée un environnement favorable aux activités des groupes extrémistes et aux réseaux des trafiquants de drogue. Il est parfaitement clair, conclut le Washington Post, que l’inaction aura pour conséquence de faire perdurer l’exil de Mustapha Salma et d’exacerber davantage les souffrances des populations dans les camps de Tindouf alors que la région est en phase de devenir un terreau fertile pour le terrorisme.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

استغاثة امرأة بمخيمات تندوف

استغاثة امرأة صحراوية وجهت امراة صحراوية من داخل المخيمات نداء استغاثة للحماية من السبة وا…