‫الرئيسية‬ Actualités Tindouf : Mustapha Salma blessé par balles lors d’une tentative d’évasion
1 نوفمبر 2010

Tindouf : Mustapha Salma blessé par balles lors d’une tentative d’évasion

La torture, toujours la torture, rien que la torture, est le met qu’offre chaque jour, le Polisario à ses détenus dans les camps de Tindouf et dans les autres centres de détentions tenus au secret sur le territoire algérien. L’ancien inspecteur général de la police du mouvement séparatiste, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud n’a pas échappé à la règle. Depuis son enlèvement manu-militari le 21 septembre dernier, dans une zone tampon près de Mhériz, il n’a plus donné signe de vie. La disparition mystérieuse de ce dissident sahraoui qui osé dire non aux thèses séparatistes, suscitait de vives inquiétudes chez la communauté internationale, les médias et surtout chez ses parents et ses proches. Ces inquiétudes se sont avérées justifiées, puisque selon les dernières nouvelles annoncées samedi 30 octobre par le Comité d’action pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, ce dernier a été blessé par balles à la jambe lors d’une tentative d’évasion de son lieu de détention. Le père de Mustapha Salma, Moulay Ismaili a d’ailleurs confirmé cette information dans des déclarations recueillies au téléphone depuis Smara, par des médias marocains, dont la chaîne de télévision 2M. Ismaili a réitéré à l’occasion, un appel urgent à la communauté internationale et aux ONG de défense des droits de l’homme, les mettant en garde contre la vie de son fils qui est mise en péril par ses geôliers en territoire algérien. Le Comité qui suit de très près cette affaire, s’est dit profondément préoccupé par la nouvelle tournure dangereuse qu’elle vient de prendre. Les membres du Comité craignent de nouvelles représailles des milices armées du Polisario et de leurs supérieurs contre Ould Sidi Mouloud, qui risque gros, après l’échec de sa tentative d’évasion.

Ils ont de même dénoncé la torture et les pressions auxquelles l’ancien responsable du Polisario est soumis pour le contraindre à renoncer à sa position favorable au plan d’autonomie présenté par le Maroc, en tan que solution définitive au conflit du Sahara Occidental. Le comité a également dénoncé l’interdiction faite par les autorités algériennes et le Polisario, à la famille de Mustapha Salma de lui rendre visite, appelant à plus de pression internationale pour sa libération. Et le Comité de conclure que l’annonce mensongère de sa libération, le 6 octobre dernier, n’était qu’une manœuvre de désinformation destinée à induire en erreur les médias et les ONG internationales et de défense des droits de l’Homme.

version arabe

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

ملف بطوش القانوني والصحي

علمنا من مصادر خاصة داخل ممثلية جبهة البوليساريو بإسبانيا، بأن المسؤولين عن هذه الممثلية، …