‫الرئيسية‬ Actualités Les sahraouis de Tindouf ont pris conscience du degré d’inféodation du Polisario à Alger
21 أكتوبر 2010

Les sahraouis de Tindouf ont pris conscience du degré d’inféodation du Polisario à Alger

L’arrestation et la détention au secret de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a eu un effet de choc sur la population sahraouie séquestrée dans les camps de Tindouf. Les sahraouis de Tindouf ont ainsi pris conscience du degré d’inféodation du Polisario à Alger et à ses calculs politiques dans la région, au mépris de leurs propres intérêts. Depuis l’enlèvement de Mustapha Salma, les protestations et l’agitation dans les campements de Tindouf ne faiblissent pas, malgré les efforts du Polisario et des services des renseignements militaires algériens d’étouffer les voix des sahraouis par tous les moyens. Pour les sahraouis séquestrés à Tindouf, l’enlèvement de Mustapha Salma a été la goutte qui a fait déborder le vase. Car la cause pour laquelle Mustapha Salma a été enlevé est leur propre cause. Dans leur écrasante majorité, ils sont convaincus de la pertinence du plan d’autonomie comme solution appropriée pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara. La même conviction que Mustapha Salma a criée haut et fort et pour laquelle il a payé de sa propre liberté.

Aussi, le climat de révolte étouffée qui sévit dans les camps n’est pas près de s’éteindre parmi une population qui supporte la vie difficile du désert depuis 35 ans. Elle qui se sent abusée d’avoir été utilisée dans un conflit monté de toutes pièces pour servir l’agenda régional algérien. Mais à quelque chose malheur est bon. L’éclatement de l’affaire Mustapha Salma a apporté un grand réconfort aux sahraouis de Tindouf, car leur cri est à présent relayé non seulement au Maroc, mais jusque dans les sphères internationales et parmi les ONG de défense des droits humains. Le Maroc ne cesse de dénoncer l’enlèvement de Mustapha Salma et affirme que les tergiversations du Polisario à le libérer ne peuvent dédouaner l’Algérie de sa responsabilité juridique et morale dans cet enlèvement. De son côté, le Comité d’action pour la libération de Mustapha Salma, qui regroupe un grand nombre de défenseurs des droits humains, continue sa mobilisation résolue pour élucider le sort de Mustapha Salma et mettre fin aux exactions du Polisario et de l’Algérie contre la population de Tindouf. Au niveau international, les ONG Human Rights Watch, Amnesty International, la FIDH, etc. ont condamné l’arrestation arbitraire de Mustapha Salma et exigé sa libération sans délai. Jusque dans le Sénat américain, le cas Mustapha Salma continue d’être soulevé. Mercredi 20 octobre, la présidente de la Commission des renseignements au Sénat, Dianne Feinstein a demandé l’intervention du Département d’Etat en vue d’obtenir des informations sur le lieu de détention de Mustapha Salma, tout en se disant « inquiète pour sa sécurité et son intégrité physique ».

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

من يقود البوليساريو ؟؟

منذ مدة تعيش جبهة البوليساريو ، على وقع تخبط غير مسبوق، انعكس على واقع الحياة اليومية بالم…