‫الرئيسية‬ Actualités La mobilisation se poursuit pour la libération effective de Mustapha Salma
22 أكتوبر 2010

La mobilisation se poursuit pour la libération effective de Mustapha Salma

Les tentatives du Polisario et de l’Algérie d’enterrer l’affaire Mustapha Salma par les annonces mensongères sur sa libération et par les tergiversations de toutes sortes, se sont révélées vaines jusqu’à présent. La preuve en est la forte mobilisation qui continue de se faire sur cette question, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. Outre la mobilisation constante du Comité d’action pour la libération de Mustapha Salma, les actions et les démarches à l’étranger ne faiblissent pas. Ainsi, un grand nombre de membres de la communauté marocaine établis en Italie se sont rassemblés, vendredi 22 octobre, devant le consulat général d’Algérie à Milan, exigeant que soit élucidé le sort de Mustapha Salma, qui continue à ce jour d’être détenu au secret. Ils ont également appelé la communauté internationale et les défenseurs des droits humains à redoubler de pression sur le Polisario et l’Algérie afin que Mustapha Salam recouvre sa totale liberté et puisse rejoindre sa famille. A Washington, la présidente de la Commission des renseignements au Sénat américain, Dianne Feinstein, a demandé au Département d’Etat d’intervenir pour obtenir des informations sur le lieu de détention de Mustapha Salma, tout en se disant « inquiète pour sa sécurité et son intégrité physique ».

La Présidente de la puissante commission des renseignements à la haute chambre du congrès, a également appelé à « la libération immédiate » de Mustapha Salma, qui n’a fait qu’exprimer son opinion en faveur du plan d’autonomie au Sahara. La réaction dans le Sénat américain avait été précédée par l’interpellation de l’Algérie, la semaine dernière, par des membres du Parlement européen à bruxelles. Pier Antonio Panzeri, le président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb au Parlement européen, a interpellé officiellement l’Algérie au sujet de Mustapha Salma. Il a estimé que la poursuite de sa détention au secret, en territoire algérien, était inacceptable, et qu’il devait être libéré sans délais. Au niveau du monde arabe, c’est le Réseau arabe pour l’information sur les droits humains au Caire, qui a interpellé le gouvernement algérien sur le cas de Mustapha Salma. Le réseau a qualifié l’arrestation de l’ancien chef de la police du Polisario de « disparition forcée », et tenu l’Algérie pour responsable de sa détention au secret sur son territoire. Des réactions qui illustrent le degré de vigilance des ONG de défense des droits humains et des instances internationales jusqu’à la libération effective de Mustapha Salma.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

من يقود البوليساريو ؟؟

منذ مدة تعيش جبهة البوليساريو ، على وقع تخبط غير مسبوق، انعكس على واقع الحياة اليومية بالم…