‫الرئيسية‬ Actualités Sahara : les archives US et l’implication algérienne
3 أكتوبر 2014

Sahara : les archives US et l’implication algérienne

Le département d’Etat américain a déclassifié des archives très révélatrices de l’interférence obsessionnelle des dirigeants algériens dans l’affaire du Sahara, et ce depuis le président Boumediene.
Les archives américaines remontent au mois d’octobre 1975, au moment de l’annonce par le roi Hassan II de la Marche Verte pour la récupération du Sahara, alors sous occupation espagnole. La décision avait provoqué une grande tension entre le Maroc d’une part, l’Espagne et l’Algérie qui y était fermement opposée, de l’autre. Au faîte de la crise, Kurt Waldheim, le secrétaire général de l’ONU s’est rendu dans la région en octobre 1975, où il a eu des entretiens à Rabat, Nouakchott, Alger et Madrid.
De retour à New York, il s’entretient au téléphone avec le secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger. « A Madrid, nous avons discuté d’une solution de compromis avec une administration intérimaire composée des Marocains, des Mauritaniens et de représentants des populations du Sahara espagnol », explique Waldheim à Henry Kissinger. Mais en Algérie, ajoute-t-il, le président Boumediene est hors de lui: « Je n’ai jamais vu Boumediene aussi furieux ».

Les archives déclassifiées rapportent ces propos du secrétaire général de l’ONU au style direct : « J’ai été frappé par la manière dure et émotionnelle avec laquelle Boumediene a  réagi. Il a dit que si cette solution venait à être appliquée, la région prendrait feu ».
Commentaire de Henry Kissinger: « Il est toujours très maître de lui.» Kurt Waldheim a poursuivi : « Il a fait une référence rapide à la résistance du Polisario, mais il a dit que cela ne serait pas le pire. Que si cela arrive, cela aurait des répercussions non seulement sur les pays voisins mais aussi au Moyen-Orient. (…) Je veux insister sur l’état d’esprit de Boumediene qui est très déterminé et qui semble décidé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour bloquer toute solution décidée entre le Maroc et l’Espagne », persiste le SG de l’ONU.
Les archives américaines rappellent le témoignage de l’éditorialiste français du Nouvel Observateur Jean Daniel, qui avait interviewé Boumediene à la même époque. Le journaliste avait été frappé par l’extrême agitation qui s’était emparée du président algérien après l’annonce de la Marche Verte. Il a commencé à proférer des menaces devant Jean Daniel: « Hassan II ne l’emportera pas au paradis. Il ne sait pas ce qui l’attend. L’Algérie ne se fera pas rouler dans la farine. L’Algérie ne se laissera pas marcher sur les pieds. Elle rétorquera de tous ses moyens et on verra ce qu’on verra », rapporte Jean Daniel citant Boumediene.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

من يقود البوليساريو ؟؟

منذ مدة تعيش جبهة البوليساريو ، على وقع تخبط غير مسبوق، انعكس على واقع الحياة اليومية بالم…