‫الرئيسية‬ Actualités Les Sahraouis séquestrés à Tindouf, n’ont pas le statut de réfugiés
15 يونيو 2012

Les Sahraouis séquestrés à Tindouf, n’ont pas le statut de réfugiés

Les Sahraouis établis contre leur gré dans les camps de Tindouf en Algérie, ne peuvent prétendre au statut de réfugiés pour la simple raison qu’ils sont séquestrés de forces dans ce lieu complètement isolé du monde. C’est le père de Mustapha Salma, ancien chef de police du Polisario banni en Mauritanie, Moulay Salma Ismaili qui le dit, précisant qu’hormis les jeunes sahraouis qui sont nés dans les camps, la plupart des adultes ont été enlevés de force de leurs domiciles dans les provinces marocaines du sud et transférés vers la banlieue de la ville algérienne de Tindouf. Intervenant lors d’une rencontre axée sur l’explication du plan marocain d’autonomie au Sahara occidental, Ismaili a expliqué que pour la création du Front Polisario et de la république sahraouie (RASD), des milliers d’enfants sahraouis ont été enlevés dans les années 70, et embarqués manu-militari vers le sud-ouest algérien. Cette opération avait pour objectif de constituer le noyau du Front séparatiste avec le soutien financier et logistique algérien et libyen. Une fois sur place, ils ont reçu l’étiquette de réfugiés.

Mais dans ce cas de figure, explique Ismaili, on ne peut absolument pas parler de réfugiés, il s’agit ni plus ni moins, de personnes séquestrées contre leur gré sur le territoire d’un pays voisin à des fins politiques et idéologiques. Il a raconté à ce propos, le calvaire que les dirigeants et tortionnaires du Polisario ont fait endurer à toute sa famille, dont son fils Mustapha Salma et qui illustre parfaitement les tristes conditions de vie des milliers de Sahraouis marocains dans les camps, privés de leurs droits les plus élémentaires à la liberté de mouvement et à la parole. Ismaili s’est attardé sur la triste aventure de son fils Mustapha Salma qui a été enlevé de chez lui à Smara à l’âge de 11 ans, par des brigades armées du Polisario et conduit jusqu’à Tindouf, où il a été endoctriné avant d’être enrôlé dans les rangs des services sécuritaires du Polisario. Ce n’est qu’en retournant revoir sa famille à Smara, que Mustapha Salma s’est rendu compte qu’il a été abusé pendant plus de trente ans en tombant victime de la propagande et des prétentions indépendantistes du Polisario appuyé et encouragé par le pouvoir algérien.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

من يقود البوليساريو ؟؟

منذ مدة تعيش جبهة البوليساريو ، على وقع تخبط غير مسبوق، انعكس على واقع الحياة اليومية بالم…