‫الرئيسية‬ Actualités Camps de Tindouf : L’expulsion de Salma incite les Rguibat à une fuite massive
13 مايو 2011

Camps de Tindouf : L’expulsion de Salma incite les Rguibat à une fuite massive

La fin du feuilleton de l’expulsion manu-militari de l’ancien chef de la police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, n’est pas pour demain. Cette affaire est toujours d’actualité et est suivie avec intérêt par la presse et les ONG internationales. Mustapha Salma a été chassé fin 2010, du territoire algérien vers la Mauritanie pour avoir exprimé publiquement son soutien au Plan marocain d’autonomie. Il a été ensuite provisoirement installé par le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR), à Nouakchott, d’où il continue à défendre ses convictions politiques. Son éloignement de sa famille et de son lieu de résidence d’origine dans les camps de Tindouf, s’est avéré lourd de conséquences pour la direction du Polisario.

Cette dernière est en train de payer cher cette maladresse commise avec l’aide et la bénédiction du Département du Renseignement et de Sécurité (Services de renseignements militaires algériens). Ces derniers mois, un bon nombre des membres de la puissante tribu des Rguibat Lebouihate, celle dont est issu Mustapha Salma, ont déserté les camps de Tindouf en direction de la Mauritanie ou de l’Espagne, où ils attendent l’aval des autorités consulaires marocaines pour rejoindre la mère-patrie, le Maroc. D’autres Rguibis qui faisaient partie de l’avant-dernière opération d’échange de visites familiales pilotées par le HCR, ont tout simplement fait défection une fois ils ont foulé le sol marocain. Ils ont refusé de s’embarquer à bord de l’aéronef onusien pour retourner à Tindouf. Selon la revue Sahara parue lundi 9 mai à Laâyoune, il y aurait, parmi eux, des membres de la famille de l’actuel président de la commune rurale d’Amgala. Ces défections et fuites massives des Rguibis établis dans les  de Lahmada, s’expliquent selon des sources sahraouies bien informées, par les actes répétitifs et exagérés d’harcèlement visant particulièrement les membres de la tribu de Mustapha Salma. Ayant échoué à faire plier ce dernier à coup d’offres alléchantes, les hommes de confiance du chef du Polisario, Mohammed Abdelaziz, ajoutent les mêmes sources, se sont retournés contre sa famille et sa tribu, donnant libre champ aux intimidations, aux menaces et à toutes sortes de chantage. Malgré toutes ces méthodes staliniennes, l’ancien responsable dissident du Polisario tient ferme dans ses positions et promet de continuer à soutenir le plan d’autonomie tout en poursuivant sa lutte contre les dirigeants corrompus du Polisario. Mais ce que craint le plus la direction du mouvement séparatiste, c’est le risque de voir son ancien chef de police divulguer en public les dossiers classés top secrets sur les pratiques des milices armées du Polisario et de leurs rapports secrets avec le DRS et autres services de sécurité algériens. C’est d’ailleurs pour cette raison que les dirigeants tant du Polisario qu’Algériens observent un silence radio sur les suites de l’affaire de Salma Mustapha, par peur de susciter sa colère et de l’inciter à vider son sac.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

استغاثة امرأة بمخيمات تندوف

استغاثة امرأة صحراوية وجهت امراة صحراوية من داخل المخيمات نداء استغاثة للحماية من السبة وا…