‫الرئيسية‬ Actualités La société civile solidaire de Mustapha Salma en sit-in à Nouakchott
28 يونيو 2011

La société civile solidaire de Mustapha Salma en sit-in à Nouakchott

Depuis près d’un mois, Mustapha Salma poursuit son sit-in devant le bureau du HCR à Nouakchott. Il n’est pourtant pas seul dans son combat. En signe de solidarité, un groupe représentant des ONG et des personnalités de la société civile, lui a rendu visite le 27 juin dans la capitale Mauritanienne. Tous soutiennent sa détermination à lutter pour retourner dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, d’où il a été refoulé par le Polisario. Le groupe de solidarité a saisi l’occasion de sa visite auprès de l’ancien cadre du Polisario pour appeler les associations et les organisations internationales de défense des droits humains, à soutenir le combat de Mustapha Salma pour retrouver ses enfants et sa famille à Tindouf. Ils ont également appelé le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés à faire pression sur le Polisario et l’Algérie afin de les amener à autoriser Mustapha Salma à regagner les camps de Tindouf. Ancien cadre du Polisario, Mustapha Salma a été arrêté le 21 septembre 2010 pour avoir soutenu publiquement le plan marocain d’autonomie au Sahara.

Sous la pression des ONG de défense des droits humains et des médias internationaux, le front Polisario et son pays hôte, l’Algérie, ont été contraints de libérer Mustapha Salma en décembre de la même année, après plusieurs semaines de détention et de torture. Mais au lieu de lui permettre de retourner dans les camps de Tindouf auprès de sa famille, ils l’ont refoulé et l’ont confié au HCR. Le Haut Commissariat pour les réfugiés s’est alors chargé du transfert provisoire de Mustapha Salma à Nouakchott, en attendant de lui trouver une solution respectueuse de ses droits à retrouver sa famille et ses enfants. Le combat de Mustapha Salma est d’autant plus troublant que l’ancien responsable du Polisario affirme que son cas est l’illustration dramatique des souffrances qu’endure toute la population sahraouie retenue de force dans les campements de Tindouf. A l’image de ce qui lui est arrivé, des milliers de sahraouis sont interdits du droit à la libre expression et à la liberté de mouvement. Ils continuent à dépérir dans les étendues inhospitalières du désert algérien uniquement pour servir l’agenda régional algérien, affirme ce fier dissident.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

استغاثة امرأة بمخيمات تندوف

استغاثة امرأة صحراوية وجهت امراة صحراوية من داخل المخيمات نداء استغاثة للحماية من السبة وا…