‫الرئيسية‬ Actualités Espagne: des dirigeants du Polisario poursuivis pour violations des droits humains
22 نوفمبر 2012

Espagne: des dirigeants du Polisario poursuivis pour violations des droits humains

Les crimes et les graves violations des droits humains commis pendant de longues années par des dirigeants du Polisario contre des dissidents sahraouis, ne resteront pas impunis après la décision de l’Audience nationale, la plus haute juridiction espagnole, de poursuivre les responsables de ces actes. Manuel Romero Gonzalez, avocat des victimes, estime que cette décision est une « victoire » pour les victimes et pour la justice universelle. Une victoire d’autant plus importante que l’Audience nationale a déjà statué sur des violations des droits humains au Chili, en Argentine et au Honduras. En se saisissant du dossier des violations graves des droits humains perpétrées dans les camps de Tindouf, fief du Polisario dans le sud-ouest de l’Algérie, la plus haute juridiction espagnole cherche à établir les faits et les responsabilités des personnes incriminées.

En tout, une trentaine d’accusés seront poursuivis par la juridiction espagnole, qui est habilitée à statuer dans les graves violations des droits humains partout où elles sont commises, y compris hors du territoire espagnol. Un grand nombre d’accusés ont quitté le territoire de l’Union européenne aussitôt qu’ils ont appris la décision de l’Audience nationale espagnole. Parmi les dirigeants du Polisario visés par la plainte des victimes sahraouies, figurent Brahim Ghali, le représentant du Polisario en Algérie, Brahim Biadillah, le frère de Mohamed Cheikh Biadillah, le président de la Chambre des conseillers du Parlement marocain, ainsi que Mohamed Khaddad, coordinateur du Polisario avec la Minurso et ancien chef de la sécurité du front séparatiste. Autant de noms qui sont accusés par les victimes sahraouies de torture et de graves violations des droits humains subies à Tindouf. Les plaintes sont appuyées par des témoignages de dizaines de sahraouis, lesquels ont été recueillis par les avocats espagnols. « Indépendamment des pays concernés, la justice doit prévaloir afin d’aboutir à la vérité », a expliqué Manuel Romero Gonzalez. L’avocat espagnol a ainsi appelé l’Algérie et le Polisario à aider la justice espagnole à faire la lumière sur ces graves violations des droits humains.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

استغاثة امرأة بمخيمات تندوف

استغاثة امرأة صحراوية وجهت امراة صحراوية من داخل المخيمات نداء استغاثة للحماية من السبة وا…