‫الرئيسية‬ Actualités Amnesty International empêchée d’accéder aux camps de Tindouf
14 ديسمبر 2010

Amnesty International empêchée d’accéder aux camps de Tindouf

Deux semaines après le refoulement vers la Mauritanie de l’ancien cadre du Polisario Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, Amnesty International a exprimé le souhait d’enquêter sur des cas similaires de violation des droits humains dans les camps de Tindouf, en Algérie. L’organisation internationale se dit toutefois empêchée par les autorités algériennes. « Nous voulons examiner ces questions sur le terrain, mais notre souhait se heurte au refus des autorités algériennes », a déclaré Malcolm Smart, le directeur chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au sein d’AI. « La très petite section » dont dispose Amnesty en Algérie « trouve des difficultés à travailler dans ce pays, a assuré M. Smart ajoutant que l’organisation internationale de défense des droits humains « n’est pas prête à accepter un accès limité en Algérie. Nous voulons avoir accès à tout le territoire algérien y compris aux camps de Tindouf », contrôlés par le Polisario. Mais, a regretté Malcolm Smart, « le gouvernement algérien nous a informés qu’en raison de nos reproches sur la situation en Algérie, nous ne pourrons pas visiter ce pays pour y mener des recherches ». Amnesty International avait lancé plusieurs appels pour la libération de Mustapha Salma après son arrestation le 21 septembre et sa détention pendant plusieurs semaines par le Polisario.

L’organisation de défense des droits humains avait alors estimé que le soutien exprimé publiquement par Mustapha Salma au plan marocain d’autonomie au Sahara ne devait « pas être perçu comme un acte qui justifie les restrictions imposées à la liberté d’expression » dans les camps de Tindouf.

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

استغاثة امرأة بمخيمات تندوف

استغاثة امرأة صحراوية وجهت امراة صحراوية من داخل المخيمات نداء استغاثة للحماية من السبة وا…