‫الرئيسية‬ Actualités La 1ère bougie de la fille de Mustapha Salma, symboliquement soufflée à Rabat
30 أغسطس 2011

La 1ère bougie de la fille de Mustapha Salma, symboliquement soufflée à Rabat

La première bougie de la fille du militant sahraoui, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a été symboliquement soufflée dimanche devant le siège du Haut Commissariat des Nations-unies pour les réfugiés (HCR) à Rabat. C’est le Mouvement international pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume qui a été derrière cette initiative ayant pour objectif d’introduire un peu de chaleur et de réconfort dans le cœur des parents de la petite Meryem qui n’a jamais vu son père depuis sa naissance, il y a un an.
En célébrant cet événement, le mouvement qui, à travers son coordinateur Ali Jeddou, poursuit son sit-in devant le siège du HCR en guise de solidarité avec le dissident du Polisario, Mustapha Salma et sa famille ainsi qu’avec tous les sahraouis marocains séquestrés dans le désert algérien, lance un cri de détresse émanant des mères enfermées dans les camps de la honte à Tindouf.

Au cours de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de la mère de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud et de certains membres de sa famille, plus de 100 enfants ont soufflé la première bougie célébrant l’anniversaire de la petite Meryem que son père ne connaît que par sa photo puisqu’au moment de sa naissance il était enfermé dans les geôles du Polisario au sud-ouest algérien.
Les enfants présents à la cérémonie devant les bureaux du HCR, ont adressé des messages de solidarité avec la petite Meryem, à l’Onu et à la communauté internationale pour les interpeller sur sa situation et celle de se quatre sœurs et des milliers d’autres enfants abusivement séquestrés dans les camps de Tindouf.
Au cours de cette cérémonie, le coordinateur du mouvement, Jeddou a pu joindre au téléphone l’épouse de Salma Ould Sidi Mouloud à Tindouf, qui lui a fait part de sa joie pour cette initiative louable.
Il s’est également entretenu au téléphone avec Ould Sidi Mouloud qui observe un sit-in ouvert devant la représentation du HCR à Nouakchott, dans des conditions climatiques pénibles surtout en ce mois sacré de Ramadan.
Jeddou a confié à la presse, que le militant sahraoui marocain vivait dans des conditions déplorables, privé de ses libertés de mouvement et d’expression et de son droit légitime de pouvoir rejoindre sa petite famille à Tindouf.
Le Mouvement international a remis à cette occasion, un message à la représentation du HCR à Rabat pour attirer son attention sur le cas humain de Salma Ould Sidi Mouloud et sur les conditions de vie de sa famille dans les camps de Tindouf, où elle est assignée à résidence et harcelée quotidiennement.

 

 

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

‫شاهد أيضًا‬

جبهة البوليساريو تتسرع في التعليق على خطاب العرش الذي تحاشاها جملة وتفصيلا، وتعتبر نفسها جسما دخيلا

 رسالتنا إلى جبهة البوليساريو : #الصحراويون_ليسوا_دخلاء_بل_مكون_من_مكونات_المملكة_المغربية…