Parlement algérien bipolaire

parlement-algerienLe député Mouad Bouchareb du parti FLN, unique candidat à la présidence du parlement, a été élu malgré le boycotte de l’opposition et l’illégalité anticonstitutionnelle de cette élection.
Le président de l’Assemblée Saïd Bouhadja, déposé par coup de force, s’attache à son poste en maintenant le refus de démissionner.

Selon la Constitution algérienne, les conditions permettant la destitution du président de l’Assemblée populaire nationale sont : un décès, une incapacité ou une démission. En l’absence d’une de ces trois raisons, le poste de président de l’ANL n’était donc pas vacant.

Les jours à venir, l’Algérie sera affrontée à de sérieux problèmes.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *