Brahim Ghali le violeur

brahim_ghaliLa justice espagnole, après la dégradation grave de l’état de santé du chef de polisario Brahim ghali, examine les possibilités de poursuite judiciaire à son encontre pour viol et torture d’une mineure sahraouie en 2010, selon des informations qui circulent dans la presse écrite et électronique.
Brahim Ghali a été accusé pour viol et torture par khadijatou Mahmoud en 2013, devant les tribunaux espagnols.
La réouverture du dossier coïncide avec la détérioration grave de son état de santé.
En novembre 2016, le magistrat de l’Audience nationale José de la Mata, plus haute juridiction pénale à Séville, avait émis un mandat de ramener à l’encontre du chef du Polisario, qui devait participer à une conférence de soutien aux séparatistes du Polisario à Barcelone. Brahim Ghali avait alors annulé son déplacement.

Au total, ils sont 28 responsables du Polisario, dont Brahim Ghali, à être poursuivis en Espagne pour crimes, assassinats, disparitions forcées et actes de torture.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *