Situation dans les camps de Tindouf: Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU tance l’Algérie

Conseil_droits_de_lHomme_Genève_ONULa communauté internationale a une nouvelle fois mis à l’index l’Algérie, à l’occasion de la dernière réunion du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, qui a appelé le régime algérien à autoriser le HCR à recenser la population des camps de Tindouf, placés sous le joug du Polisario.

Tenue à Genève du 18 juin au 6 juillet, la 38e session du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU a été particulièrement embarrassante pour les représentants algériens. Ces derniers ont été soumis à toute une série de questions posées par des ONG internationales, ainsi que par des membres de l’organisme onusien sur les violations des libertés en Algérie en général, et dans les camps de Tindouf en particulier.

Certaines ONG ont dénoncé le mutisme observé par Alger sur «les atrocités» commises dans les camps de Tindouf. «La plupart des tortionnaires occupent aujourd’hui de hautes fonctions dans l’administration du Front Polisario», ont-elles regretté.

Une autre ONG, l’Association Dunenyo a attiré l’attention sur «la situation alarmante dans les camps de Tindouf et l’impuissance du Haut-commissariat pour les réfugiés à obtenir l’autorisation de l’Algérie de mener une opération concrète de recensement des populations sahraouies de ces camps».

Dans ses résolutions successives sur le Sahara depuis 2011, le Conseil de sécurité appelle vainement l’Algérie à autoriser le HCR à mener un recensement de la population des camps, près de Tindouf.

De son côté, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU ont reproché à l’Algérie de fermer les yeux sur « Un système gouvernemental et juridictionnel +parallèle+ mis en place sur les camps de réfugiés de Tindouf par le Polisario ».

Le Conseil onusien a enfin appelé l’Algérie à mettre fin à cette situation « contraire à ses obligations générales afin d’assurer le respect des droits garantis par le Pacte pour toute personne se trouvant sur son territoire et sa juridiction ».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *