La demande marocaine d’une enquête internationale met du baume au cœur de la population des camps de Tindouf

algerie_polisario_tindoufSelon de bonnes sources dans les camps de Tindouf, la demande adressée officiellement par le Maroc aux instances de l’ONU pour enquêter sur la situation dans ces camps, a mis du baume au cœur de milliers de compatriotes marocains séquestrés dans ces campements de l’humiliation, sous le contrôle impitoyable du Polisario et des services algériens.

La demande marocaine a été révélée dans le communiqué du ministère des Affaires Etrangères et de la coopération internationale publié samedi 19 mai, et dans lequel le Royaume condamne vigoureusement les provocations récentes menées par le polisario dans la localité de Tifariti, à l’Est du dispositif de défense au Sahara Marocain.

La demande du Maroc aux instances onusiennes concernées, de diligenter une enquête internationale pour jeter la lumière sur la situation dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, a été d’autant plus chaleureusement accueillie par les sahraouis marocains des camps, qu’elle dénonce les « conditions dégradantes et inhumaines » dans lesquelles ils vivent depuis plus de quatre décennies.

En effet, en plus de la situation de séquestration qui leur est imposée par le polisario et l’Algérie, de l’interdiction  de circuler en dehors des camps ou de s’exprimer librement, les sahraouis marocains de Tindouf doivent en sus supporter la pénurie constante.

Ce manque chronique en denrées alimentaires de base et en produits de première nécessite est vécu amèrement par la population des camps, alors que l’aide humanitaire internationale est détournée pour être vendue sur les marchés en Algérie et aller grossir les comptes en banque des chefs du polisario.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *