Le Polisario sous-traite la sécurité de son congrès à des trafiquants liés aux réseaux terroristes

polisario-terrorismeDécidément, le Polisario ne recule devant rien. Pour assurer le déroulement de son congrès sans trop d’encombre, le front séparatiste soutenu par l’Algérie a passé un accord tacite avec les groupes liés aux réseaux terroristes et jihadistes et les trafiquants en tous genres qui font des campements leur QG.

Forsatin a pu constater la réalité de ce deal secret entre la direction corrompue du Polisario et les barons des réseaux criminels et de trafics de drogue. L’objectif de Mohamed Abdelaziz est de réduire au silence les voix des opposants, ne serait-ce que le temps du congrès du Polisario, prévu du 16 au 20 décembre.

Mohamed Abdelaziz a ainsi laissé la main libre à ces criminels pour puiser dans les stocks d’aide humanitaire internationale destinée à la population des camps de Tindouf. Les sahraouis des camps se sont d’ailleurs vite rendu compte de ce marché de dupes, dont ils sont les seuls perdants. Le nombre de voitures tout terrain qui entrent la nuit dans les camps et en ressortent chargées, leur a mis la puce à l’oreille.

En échange, ces individus qui circulent tout le temps le visage caché, se sont imposés comme garde-corps de la direction du Polisario. Se déplaçant en groupes, ils font tout pour intimider la population des camps afin de la dissuader de toute manifestation de protestation contre les dirigeants du Polisario durant le déroulement du congrès.

Ces mesures préventives illustrent la crainte de plus en plus évidente de Mohamed Abdelaziz qui fait face à une opposition croissante des sahraouis à l’intérieur des camps.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *