Maroc/Sahara: un responsable du Polisario veut dialoguer avec Rabat

Maroc-Sahara-Polisario-dialogue
9 août 2010 (AFP)

Maroc/Sahara: un responsable du Polisario veut dialoguer avec Rabat– Un responsable du Polisario s’est dit lundi après son arrivée à Smara, au Sahara occidental, « favorable » à l’ouverture d’un « dialogue » sur la base du « plan d’autonomie » offert par le Maroc, indiquant qu’il ira bientôt « défendre cette option » devant son mouvement. « Je suis favorable à ce que le dialogue entre le Polisario et le Maroc s’ouvre sur la base du plan d’autonomie proposé par le Maroc, et je retournerai dans les camps de réfugiés sahraouis à Tindouf (sud-ouest algérien) pour défendre cette option », a déclaré Moustapha Salma Ould Sidi Mouloud, 42 ans, l’inspecteur général de la police du Polisario et membre de la direction générale de la police. « J’occupe toujours ce poste »,

a précisé Moustapha Salma Ould Sidi Mouloud, natif de Smara (200 km au sud de Lâayoune, chef du Sahara occidental), lors d’une conférence de presse. « Je vais retourner pour sensibiliser le Polisario à l’option de l’autonomie proposée par le Maroc car elle est conforme aux intérêts du peuple sahraoui », a-t-il ajouté. Le Maroc a proposé une large autonomie à ce territoire qu’il annexé en 1975 doté d’un gouvernement et d’un parlement locaux sous sa souveraineté. Le Polisario, mouvement indépendantiste soutenu par l’Algérie, rejette ce projet marocain et réaffirme « le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination », via un référendum M. Salma Ould Sidi Mouloud, membre de la tribu sahraouie des R’guibat, l’une des plus importantes, dit avoir laissé ses enfants à Tindouf (sud algérien, où est basée le Polisario), où il « compte retourner dans les jours qui viennent ». Le responsable du Polisario a également précisé qu’il « veut jouer un rôle de médiateur », que son initiative est « strictement privée » et qu’il ne s’agit pas d’une « mission pour le compte du Polisario ». « Notre peuple à trop attendu et le temps est venu de trouver une solutionn qui convienne à l’intérêt et à la dignité des Sahraouis », a-t-il conclu.

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *