Deux sit-in à Bruxelles et à Nouakchott en guise de solidarité avec Mustapha Salma

Des associations de tout bord multiplient ces deniers temps les manifestations et les sit-in en guise de solidarité avec le militant sahraoui, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud qui vit un exile forcé loin de ses enfants séquestrés dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien. Les deux derniers rassemblements en date, ont eu lieu cette semaine à Bruxelles et à Nouakchott. Dans la capitale belge, les militants de la Coordination des jeunes du Sahara marocain en Europe (COJESAMA) ont observé mardi un sit-in devant le siège de la représentation des Nations unies, pour appeler la communauté internationale à intervenir d' »urgence » pour mettre un terme au calvaire du responsable dissident du Polisario qui observe un sit-in ouvert depuis début juin dernier devant le bureau du HCR à Nouakchott. Les militants de la COJESAMA, des Marocains établis en Belgique, qui brandissaient le drapeau national et les portraits du militant sahraoui et de ces cinq enfants, ont dénoncé le mutisme international sur la situation  »tragique » du militant sahraoui, et son éloignement de sa famille séquestrée à Tindouf.

« Nous lançons un appel pressant à la communauté internationale notamment au Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) et à l’ensemble des organisations de défense des droits humains pour intervenir d’urgence et faire pression sur l’Algérie et le Polisario afin que Ould Sidi Mouloud puisse jouir pleinement de ses droits légitimes et retrouver sa famille », a déclaré le secrétaire général de la Coordination, Lahbib Najmi. Il s’est dit « outré » par le silence international face à la « tragédie humaine » que subit le militant sahraoui. Joint par téléphone, ce dernier a fait savoir qu’il restera « ferme » et « intransigeant » sur ses positions jusqu’à la réalisation de ses revendications légitimes et le retour parmi les siens. De telles initiatives, a-t-il assuré tout ému, « m’apportent appui et réconfort dans cette rude épreuve que je traverse ». Les manifestants ont également condamné toutes les formes de torture et de sévices que les tortionnaires du Polisario ont fait subir au militant sahraoui sous le regard passif des autorités algériennes. A Nouakchott, les membres de plusieurs associations sahraouies actives en Europe, ont également observé un sit-in de solidarité avec Mustapha Salma devant le bureau local du HCR. Les militants de l’Union internationale pour les droits de la femme sahraouie en France, de l’Association d’amitié maroco-française et de l’Association marocaine pour l’autonomie ont clamé à cette occasion, leur refus catégorique de la situation précaire que subit Mustapha Salma. Les acteurs associatifs ont remis des lettres au bureau du HCR et au ministère mauritanien des Affaires étrangères appelant à « une action immédiate en faveur des droits essentiels du militant Mustapha Salma garantis par le droit international ».

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *