Tindouf : Un sit-in ouvert d’un père et sa famille devant le siège du Minurso pour protester contre les conditions désastreuses

Les camps de Tindouf sont toujours le théâtre d’une série de mouvements de protestation dont le dernier acte est un sit-in observé depuis le 30 janvier dernier devant le site de la MINURSO à Mijek par le nommé Hammoudi Bechari Assaleh , un ancien des soi-disant « forces spéciales « du Polisario et ex-coordinateur général au sein du pseudo ministère du transport du front séparatiste .

Le sit-in auquel participent l’épouse de Hammoudi Bechari Assaleh ainsi que ses enfants dont l’un souffre d’un handicap, a pour but de dénoncer les conditions de vie déplorables dans les camps du Polisario ainsi que le harcèlement exercé par le front séparatiste contre la population locale.

Le sit-in fait l’objet d’une surveillance continue sur place par quatre véhicules de la soi-disant gendarmerie du front séparatiste, c’est pourquoi Hammoudi Bechari Assaleh a lancé un appel à assistance pour maintenir son action de protestation De même qu’il attire l’attention sur les conditions difficiles qu’il endure en compagnie de sa petite famille, surtout la faim et le froid glacial durant la nuit.

Enfin, Hammoudi Bechari Assaleh met en évidence qu’il ne reconnait pas l’autorité du POLISARIO , et dénonce l’attitude de la MINURSO qui refuse de l’accueillir.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *